On peut voir et entendre partout l’acronyme « DIY » qui signifie « faites-le vous-même ». Son concept est assez simple puisqu’il évoque le bricolage et la bidouille. Mais étant donné que le bricolage renvoie à des images totalement différentes pour chaque personne, il est important de choisir la meilleure direction pour mettre un projet sur la bonne voie. Alors, où trouver des idées DIY ? Voici quelques pistes à explorer.

YouTube

Rien de tel qu’un petit tutoriel vidéo pour apprendre de nouveaux concepts ou fabriquer soi-même un objet, une recette ou une création. Etant donné que le DIY met à la fois en valeur le sens de l’initiative, la créativité, l’autonomie, mais aussi et surtout le partage, il n’est pas étonnant de constater une croissance progressive des ressources disponibles en ligne. YouTube, en tant que leader dans le partage de vidéo, dispose alors d’innombrables idées DIY.

A travers ce genre de plateforme, les simples passionnés et les créateurs peuvent proposer à leurs auditeurs de reproduire fidèlement des créations tout en maitrisant des gestes techniques.

Les livres

Beaucoup d’ouvrages, de livres et de manuels sont aussi disponibles pour les adeptes du DIY. Les éléments traités sont multiples : beauté, cuisine, jardinage, habitation (installation, réparation, entretien…), artisanat, activités pour enfant…, et même la gestion de ses propres investissements peut être faite soi-même.

Ces ouvrages mettent généralement à disposition des idées, des conseils, des guides et des savoirs faire par des instructions simples et faciles à suivre pour de grands projets de bricolage, pour tous les budgets et toutes les capacités.

Les articles de blog, une source intarissable d’idées DIY

Les blogs traitant le DIY ne manquent pas sur internet. Entre bricolage maison, artisanat, recette de cuisine, lifestyle, décoration, mode, informatique, hacking, …, les sujets traités sont variables et dans la majorité des cas, les blogueurs les maitrisent parfaitement.

Le plus grand avantage avec le blog est qu’il permet d’échanger avec une communauté de passionnés. Les posts sont également fréquents ce qui permet de disposer de nouvelles idées et de mises à jour en continu.

Site officiel de grandes marques

Les grandes marques distributeurs ou manufacturiers d’outillage proposent souvent aussi des ateliers et des tutoriels, car ils ont tout intérêt d’inclure le DIY dans leur secteur. C’est le cas par exemple des marques Leroy Merlin, Bosch, Bricorama, Mr Bricolage, Bricomarché, Castorama, B&Q…

Si la plupart des idées partagées mettent en valeur leurs produits, intérêt économique oblige, les gestes techniques et les savoir-faire prodigués sont à la portée de tous.

Les Fablabs

Les Fablabs ou laboratoires de fabrication font partie des initiatives de collaboration les plus en vogue. Ils sont généralement des lieux où chacun, qu’il soit bricoleur amateur, entrepreneur ou professionnel, peut créer librement des prototypes, transformer, reproduire ou tester des concepts.

Le numérique et la physique sont souvent combinés dans ces laboratoires avec l’utilisation de matériels innovants comme l’imprimante 3D, la découpe laser, ou encore des classiques comme la plieuse mécanique ou la machine à coudre, des machines généralement industrielles, mais qui y sont à la portée de tous.

Les plateformes collaboratives

Il existe des réseaux collaboratifs spécialisés dans le partage de contenu et de fichiers de conception ou de fabrication en ligne. Si certaines plateformes trient les tutoriels et les « makers » pour conserver une qualité et une ligne éditoriale prédéfinie, l’objectif de la majorité est de libérer le savoir et la technique pour en faire un bien commun afin que tout le monde puisse en profiter.

Les plateformes collaboratives permettent également à l’internaute de créer des produits innovants, uniques mais utiles et en même temps améliorer leur production par l’utilisation de la haute technologie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *