Un bon équipement peut sauver une vie. Pour assurer sa sécurité, le motard devra toujours veiller à porter des équipements de protection indispensable à sa survie.

 

Un casque

Le casque est l’équipement le plus important, celui qui protège la partie de votre corps la plus fragile, la boîte crânienne. Porter son casque et attacher sa jugulaire, est une question de bon sens.

Il existe 3 types de casques :

  • Intégral : Il offre la meilleure protection en cas d’accident. Votre tête est protégée des chocs, mais également votre menton et votre visage. En outre, il sera votre meilleur allié en cas d’intempéries.
  • Jet : Il n’enveloppe que la boîte crânienne. C’est un casque ouvert dans lequel on a l’impression de respirer. C’est le casque de ville par excellence, mais ne protège pas suffisamment des chocs.
  • Modulable : Il s’agit d’un casque ressemblant à un casque intégral, mais dont on peut remonter la mentonnière afin de l’ouvrir. Ainsi ouvert, il ressemblera à un casque jet.

Les casques moto agv ou hjc sont entre autres des casques de grande qualité.

Un blouson de moto

Devant la diversité des blousons et vestes présents sur le marché, il existe désormais une norme européenne EN 13595 qui homologue l’ensemble des blousons de protection.

Avec un blouson moto en cuir, vous êtes assurés d’une protection efficace contre l’abrasion en cas de chute. Il est muni de nombreux éléments de protection.

  • Coques sont intégrés sur les coudes et les épaules.
  • Dorsale le long des vertèbres
  • Renfort en Kevlar ou Cordura au niveau des coudes et des épaules
  • Parties rétro-réfléchissantes pour être mieux vu.

 

Des gants en cuir

Pour deux raisons évidentes, le port des gants, certifiés CE, est obligatoire : le froid ou la pluie et les chutes.

Pour palier aux différentes saisons, il existe plusieurs modèles, en cuir épais pour l’hiver, plus aéré pour l’été, ou encore pour la demi-saison.

Dans tous les cas, ils devront être montants.

 

Le pantalon de moto

Il n’est pas obligatoire, mais reste bien utile en cas de chute. En cuir épais, il résiste à l’abrasion. Selon la norme CE en vigueur, il est renforcé aux hanches, genoux et tibias. Son but est de vous préserver des fractures.

Autant, on apprécie le cuir l’hiver, autant en été, il est insupportable. On optera pour un pantalon en cordura. Il sera plus léger, étanche, respirant et offrira la même résistance que le cuir.

Le jean en kevlar sera également une bonne alternative. Plus passe-partout, il est lui aussi hautement résistant à l’abrasion.

En aucun cas, on ne portera su nylon qui a la particularité de fondre et de s’incruster dans la peau au moment des glissages.

L’autre pantalon très pratique, quand on est un motard qui roule quelles que soient les conditions météo, c’est le pantalon de pluie. Il protège de la pluie et évite à l’eau de s’infiltrer, protégeant ainsi vos vêtements.

 

Des bottes montantes

Les bottes montantes ont l’avantage de protéger vos chevilles. Un renfort supplémentaire est également ajouté au niveau des tibias. Pieds, chevilles et tibias sont ainsi préserver contre les fractures et les entorses.

 

Le gilet de sécurité

Le port permanent est conseillé, mais devient obligatoire en cas d’arrêt d’urgence.

Il devra être muni de bandes rétro-réfléchissantes et être d’un coloris à haute visibilité.

Le plus simple est de prendre les gilets jaunes estampillés CE.

Ce dispositif permet de palier au grand souci des motards : gagner en visibilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *